Print bookPrint book

Accueillir les langues des apprenants

Accueillir les langues des apprenants

Site: ECML - Moodle | Community
Course: Cours Virtuel Ouvert (CVO): Co-construire l'éducation des migrants
Book: Accueillir les langues des apprenants
Printed by: Guest user
Date: Sunday, 26 January 2020, 12:59 AM

6. Making Space for Learners’ Languages

Les éducateurs sont confrontés au défi d’élargir des espaces qui, jusqu’alors, étaient essentiellement monolingues, afin d’aller vers une société activement multilingue. Pour ce faire, il est nécessaire de promouvoir l’utilité des langues au sein des communautés locales pour valoriser les compétences en langues aux yeux de tous les apprenants. En d’autres termes, le multilinguisme est important : le renforcement de la «superdiversité» et l’exposition à différentes langues créent une demande en matière de communication sociale et de bi- et multilittératie ; ils ont également des répercussions en termes de citoyenneté active.

home language

Le fait de placer les apprenants au cœur du processus pédagogique permet de renforcer leur confiance en eux lorsqu’ils communiquent à l’oral dans différentes langues, de développer les compétences requises pour s’engager de façon créative et critique dans la multilittératie et d’établir des liens entre les écoles d’enseignement complémentaire et les écoles d’enseignement général, ainsi qu’avec les familles et la communauté. Aucune des approches pédagogiques existantes ne tient compte à la fois de l’apprentissage formel et de l’apprentissage informel.

De plus, alors qu’il est souvent fait allusion au renforcement de la diversité linguistique, l’on accorde bien moins d’attention au degré d’érosion d’une langue sur deux ou trois générations et à la perte que cela représente pour les individus et pour la société. De la même manière, le rôle des écoles d’enseignement complémentaire et des communautés dans la préservation des langues d’origine et le développement du sentiment d’être fier d’être plurilingue chez les enfants est rarement reconnu de façon officielle.

Le problème est que les expériences linguistiques et culturelles des enfants ne sont pas reconnues dans les écoles d’enseignement général, ou qu’elles ne sont pas utilisées aux fins de l’enseignement et de l’apprentissage. Dernièrement, la recherche a écarté la notion de la littératie comme compétence cognitive distincte développée exclusivement dans le cadre scolaire au profit d’une notion qui englobe les multiples littératies faisant partie de la vie quotidienne. Cette nouvelle approche met en avant à la fois l’action des enfants et leurs multiples «multidimensionnalité» en tant qu’êtres linguistiques, culturels et sociaux (Harris, 2006: 33). Elle est également soutenue par J. Cummins et M. Early (2011) dans leurs travaux sur les «textes identitaires», dans lesquels ils mettent en évidence les liens fondamentaux entre ces textes, l’engagement dans la littératie et la performance scolaire des apprenants plurilingues.

Voici quelques approches pédagogiques visant à accueillir les langues des apprenants ayant été testées et mises en œuvre:

1. Interconnecting worlds: Teacher partnerships for bilingual learning (Relier différents mondes entre eux : partenariats entre enseignants aux fins de l’apprentissage bilingue);

2. Critical connections : Multilingual digital storytelling (Connexions fondamentales: narration numérique multilingue);

3. Bilingual books – Biliterate children (Ouvrages bilingues – Enfants «bilettrés»).


6.1. Interconnecting worlds: Teacher partnerships for bilingual learning (Relier différents mondes entre eux: partenariats entre enseignants aux fins de l’apprentissage bilingue)

 Kenner, C. et Ruby, M. (2012)

Ces travaux de recherche visaient à établir comment relier les curriculums des établissements d’enseignement général et complémentaire, et comment amener les enfants, en tant qu’apprenants, à agir en montrant des connaissances linguistiques et culturelles qui, auparavant, passaient inaperçues aux yeux de leurs enseignants. Les enfants ont pu s’appuyer sur une gamme plus étendue de connaissances étant donné que le projet de recherche englobait leurs expériences familiales et communautaires. Ceci leur a permis d’établir des liens entre les connaissances et langues apprises dans différents contextes, et ainsi d’améliorer et de renforcer leur compréhension des différents concepts. Des ressources et exemples de plans de cours pour des travaux multilingues intercurriculaires sont proposés sur le site de Goldsmiths, dans la rubrique «Multilingual learning» (apprentissage multilingue), à l’adresse suivante:


http://www.gold.ac.uk/clcl/multilingual-learning/

6.2. Critical connections: Multilingual digital storytelling (Connexions fondamentales: narration numérique multilingue)

Anderson, J. et Macleroy, V. (2014)

Cette étude sur la narration numérique multilingue a permis d’établir un nouveau modèle pour l’apprentissage dans le contexte à la fois scolaire, familial et communautaire, en s’appuyant en particulier sur les diverses langues et cultures qui font partie des expériences en littératie au sens large des enfants.

L’intégration de la multimodalité, du multilinguisme et de l’intertextualité dans les histoires numériques a transformé la simple lecture d’un texte autonome telle que nous la connaissions traditionnellement en une activité plus complexe impliquant la la lecture, le visionnement, l’écoute, le partage et l’interaction active. En outre, elle a permis de voir comment le fait de revisiter des histoires dans un contexte numérique pouvait créer des réseaux de connaissances autour d’elles d’une façon susceptible de les enrichir et renforcer le transfert des connaissances. Cette étude s’est essentiellement concentrée sur l’autonomisation des apprenants, la construction de l’identité et la notion de citoyenneté active.

La communauté d’apprentissage, née du partage d’histoires de différentes cultures et dans différentes langues, a eu un effet transformateur et autonomisant à la fois chez les enseignants et les apprenants, et affirmé l’importance de l’approche interlinguistique et interculturelle de la littératie. Une partie de cette vaste approche a démontré l’utilité d’établir des connexions fondamentales et de créer des espaces dépassant les limites traditionnelles de l’apprentissage. Le Manuel à l’usage des enseignants, qui s’adresse aux éducateurs souhaitant mener des activités relatives à la narration numérique multilingue, contient des orientations claires pour la mise en œuvre de cette approche:

http://goldsmithsmdst.files.wordpress.com/2014/08/critical-connections-handbook_web.pdf

Il souligne à quel point il est important que les jeunes créent eux-mêmes leurs histoires numériques bilingues à partir de leur expérience personnelle, et qu’ils la racontent selon leur propre point de vue:

http://goldsmithsmdst.wordpress.com/showcase/

6.3. Bilingual books – Biliterate children (Ouvrages bilingues – Enfants «bilettrés»)

Sneddon, R. (2009)

Cette étude est centrée sur l’acquisition, par les enfants, de la littératie dans la langue d’origine parlée par la famille à la maison. Elle s’intéresse à la façon dont les enfants apprennent à lire à l’aide d’ouvrages bilingues, ainsi qu’au transfert des concepts et des compétences entre les langues. L’une des principales questions à laquelle elle vise à répondre est celle de savoir si la lecture attentive et simultanée de deux textes avait un impact sur la compréhension par les enfants du fonctionnement d’une langue et d’un texte. Les auteurs se penchent sur les questions d’identité personnelle et sur l’importance pour les enfants que leurs propres cultures et langues soient reflétées dans les matériels disponibles dans les écoles. Selon eux, il est important que les enfants élaborent eux-mêmes leurs ouvrages à partir de leurs expériences personnelles, en exprimant leurs propres points de vue. En outre, ils s’intéressent à certains aspects relatifs à la traduction de la littérature pour enfants, notamment le public cible, les objectifs et la culture. Cette approche permet aux enfants d’émettre des hypothèses sur la langue et révèle ce qu’ils comprennent de la relation entre les langues. Les ressources bilingues peuvent être utilisées tant par des enfants bilingues que monolingues, tous étant en mesure de faire des déductions sur le fonctionnement d’une langue.


Le site ci-dessous vise à promouvoir l’utilisation d’ouvrages bilingues et d’autres matériels linguistiques pour répondre aux besoins des élèves, des parents et des enseignants:

https://www.uel.ac.uk/research/dual-language-books/

6.4. Références

- Cummins, J. & Early, M. (2011) Introduction. In: J. Cummins & M. Early (ed.), Identity TEXTS, the Collaborative Creation of Power in Multilingual Schools. UK & Sterling: Trentham Books.

- Harris, R. (2006) New Ethnicities and Language Use. Basingstoke, Hampshire: Palgrave Macmillan.