Print bookPrint book

Comment accueillir les langues des apprenants

Comment accueillir les langues des apprenants

Site: ECML - Moodle | Community
Course: Cours Virtuel Ouvert (CVO): Co-construire l'éducation des migrants
Book: Comment accueillir les langues des apprenants
Printed by: Guest user
Date: Sunday, 26 January 2020, 1:09 AM

6.A. Expérimenter: Comment accueillir les langues des apprenants

Voici quelques conseils pratiques concernant la manière d’accueillir les langues des apprenants dans divers contextes et sur de nombreux sites d’apprentissage différents.

Narration numérique multilingue

La recherche sur l’enseignement des médias numériques dans les écoles a montré que les apprenants n’acquérraient pas toujours les compétences nécessaires pour utiliser les technologies de manière efficace et critique. Et ce n’est que récemment que l’apprentissage se déroulant en dehors du cadre scolaire, notamment à la maison et dans les établissements d’enseignement complémentaire, a commencé à être reconnu. A cet égard, il importe également de tenir compte de la présence croissante des technologies dans la vie sociale des jeunes et du fait que la frontière entre l’éducation et les loisirs est de plus en plus floue. C’est sur ces constatations que reposent les travaux que nous effectuons auprès des apprenants et des enseignants pour promouvoir la créativité et l’esprit critique.


6.A.1. Quels sont les ingrédients d’une bonne histoire numérique multilingue?

L’activité ci-dessous vise à encourager la réflexion critique sur la narration numérique avant que les apprenants ne commencent à travailler sur leurs propres histoires.

L’enseignant choisit trois histoires numériques sur le site «Critical connections» et les montre aux apprenants, en leur demandant de les comparer: https://goldsmithsmdst.wordpress.com/showcase/

  • Laquelle préférez-vous, et pourquoi?
  • Enumérez jusqu’à dix «ingrédients» pour une bonne histoire numérique.
  • Outre les dimensions du contenu et de la langue, n’oubliez pas l’aspect «utilisation des médias».
  • Exemples d’ingrédients cités par des apprenants d’arabe à l’Ecole pour la Paix (School for Peace): le style, la langue, le contexte, la culture, le son et la musique.

Le manuel à l’usage des enseignants, intitulé Critical connections: Multilingual digital storytelling project – Handbook for teachers, présente des étapes claires à suivre et des outils simples pour développer les compétences en menant des activités relatives à la narration numérique multilingue par le biais des médias. Handbook for Teachers.

6.A.2. Créer une histoire numérique multilingue


Les apprenants peuvent commencer par utiliser des appareils photos numériques pour capturer des images «fixes».

1. Appareils photos numériques – capturer des images fixes

Donnez aux apprenants l’occasion de s’entraîner à prendre des clichés avec des appareils photos numériques. Rappelez-leur que lorsqu’ils prennent des photos en extérieur, il faut qu’ils aient le soleil dans le dos, au niveau de l’épaule gauche. Encouragez-les à prendre des clichés en gros plan, et dites-leur bien d’utiliser le flash lorsqu’il y a peu de lumière ou que le sujet est totalement plongé dans l’obscurité. Pour optimiser la qualité de l’image, les apprenants doivent régler l’appareil sur la résolution maximale. Une fois qu’ils ont fini de prendre une série de photos, invitez-les à les sauvegarder sur leur ordinateur, dans un nouveau fichier, afin de pouvoir les retoucher.

2. Photo Story 3 – créer une histoire photographique multilingue

A l’aide de ce logiciel, les apprenants peuvent s’entraîner à créer de petites histoires numériques multilingues à partir d’une sélection de leurs photos:

  • Dans un premier temps, ils doivent importer les photos dans Photo Story 3, puis les placer dans un certain ordre pour raconter leur histoire.
  • Ils ajustent ensuite les couleurs et ajoutent des titres ou des sous-titres dans une ou plusieurs langues.
  • Ils peuvent utiliser différentes tailles et couleurs de police et positionner les sous-titres sur l’image.
  • Les apprenants peuvent ensuite enregistrer un commentaire oral pour chaque image, dans la langue de leur choix.
  • Ils peuvent également «animer» leur production et personnaliser l’animation en décidant du temps d’apparition à l’écran de chaque photo.
  • Après cela, ils choisissent un morceau de musique ou en créent un et l’ajoutent à leur histoire photographique.
  • Pour finir, ils enregistrent leur projet sous le format WMV, de sorte à pouvoir lire le fichier sur leur ordinateur.