Tuesday, 16 April 2024, 7:56 PM
Site: ECML - Moodle | Community
Course: Cours Virtuel Ouvert (CVO): Co-construire l'éducation des migrants (Co-construire)
Glossary: Glossaire
A

Alternance codique (code-switching)

  • L’alternance codique n’est pas un phénomène linguistique rare ou étrange ; au contraire, elle est très fréquente au sein des communautés bilingues (surtout dans les échanges informels, entre amis ou avec les membres de la famille, par exemple).

  • Elle n’est pas le signe d’un dysfonctionnement au sein des communautés bilingues, ni d’une insuffisance de compétences en langues ; elle remplit de nombreuses fonctions de communication.

  • Les personnes bilingues ne changent pas de langue par « pure paresse », et la langue hybride résultant de l’alternance codique n’est jamais « incompréhensible » – pas pour les bilingues, du moins !


Alternance des langues (Translanguaging)

L’alternance des langues peut être décrite comme un mécanisme puissant ou une stratégie linguistique à la disposition des personnes bilingues. Celles-ci peuvent s’en servir pour relater des expériences, développer certaines conceptions et interpréter leur réalité bilingue par l’utilisation quotidienne de leurs deux langues. (Garcia, 2009)

García (2009, 2011) considère l’alternance des langues – « ou l’adoption de pratiques discursives bilingues ou multilingues » (2009, p. 44) – comme une approche du bilinguisme centrée non sur les langues, mais sur la pratique communicationnelle observable et naturelle des bilingues et, si elle est correctement interprétée, comprise et mise en œuvre dans les écoles, comme un moyen de renforcer les compétences cognitives et les compétences en langues et en littératie des apprenants.

L’alternance des langues englobe l’alternance codique, c’est-à-dire le passage d’une langue à l’autre en contexte, et la traduction ; cependant, elle se distingue de ces deux pratiques « simples » en ceci qu’elle renvoie également au processus qui induit chez les apprenants concernés un comportement bilingue dans les diverses activités pratiquées en salle de classe (lire, écrire, prendre des notes, discuter, chanter, etc.).

L’alternance des langues n’est pas qu’un moyen d’« étayer » l’enseignement, de tirer un sens de l’apprentissage et de la langue ; elle fait partie des compétences métadiscursives que les apprenants du XXIe siècle doivent maîtriser. (García, 2011, p. 147)


Références

García, O. (2009). Bilingual education in the 21st century : a global perspective. Oxford : Wiley-Blackwell.

García, O. (2011). Educating New York’s bilingual children ; constructing a future from the past. International Journal of Bilingual Education and Bilingualism, 14, 2: 133-153.


Apprenant bilingue en devenir

Un apprenant bilingue en devenir est un apprenant qui est en train de devenir bilingue. Garcia et al. (2008) utilisent cette expression pour désigner les enfants qui parlent une langue autre que la langue de scolarisation à la maison et apprennent à « fonctionner » avec une langue seconde à l’école. (traduction libre)

Références

García, Ofelia ; Kleifgen, Jo Anne ; Falchi, Lorraine (2008). From English language learners to emergent bilinguals. Equity matters, Research review no. 1, Campaign for educational equity.


Apprentissage dialogique

L’apprentissage dialogique est l’apprentissage fondé sur le dialogue. Généralement, ce dernier est égalitaire, c’est-à-dire que les interventions s’effectuent sur la base de la validité des arguments, et non d’une relation hiérarchique.

Références

Wikipedia. The free encyclopedia. <http://en.wikipedia.org/wiki/Dialogic_learning> (traduction libre)